vendredi 7 mai 2010

Cure de défatigue. Yussuf & Hunx au point fmr




Parfois je suis fatiguée. Souvent même. Je baille, je traîne des pieds. Je me sens lasse. Terriblement. Et puis débarque Hunx and His Punx sur la scène du Point FMR. Hunx and His Punx c’est surtout un mec. Gay. Très gay. C’est pas politiquement correct ? Bon… On s’en tiendra à gay alors. Sa musique est gay. Son show transpire la sueur, le sexe. C’est moite, c’est humide. Ça suinte. Même le tatoué craque. Tout le monde succombe. La salle est sous le charme. Hunx il est comme ça. Il ne chante pas vraiment bien. Il est même un peu agaçant sur les bords, avec ses moues de gigolo à deux balles. Mais je l’aime. Mon voisin l’aime. Et le barman aussi. Et le videur ! Le videur aussi il l’aime. Hunx il fait du rock. Façon shangri Las dégueulasses. Ou Ronettes cochonnes. C’est trash et rose bonbon. Hunx est coquette. Il se change souvent. Combinaison déchirée imprimé léopard. String en cuir. String en bonbons. Nu. Ça varie. Ses copines assurent aux instru. Lui aussi. Il ne se démonte jamais (façon de parler). Une caméra = un sourire. Un pilier = une pose langoureuse. Un relou = il le dégage gentiment. Perte de string ? Pas de problème, il cache le précieux engin à une main et continue de chanter. Il se fait toucher la b*** par des mecs du public ? Une pirouette, et le voilà aux côtés de sa copine batteuse. Hunx c’est le type qui se sort de n’importe quelle situation. Il veut être star, il le sera. Pas de doute là-dessus. Mais attention ! Son concert ne se résume pas à un mauvais striptease. Hunx il se désape. Mais avec classe. Il salue du derrière. Se marre avec sa grosse copine bassiste. Avoue qu’il est bourré. Boit une bière. Sourit d’un air gêné alors qu’il n’est pas du tout gêné. Hunx il brouille les pistes. Un peu comme Yussuf Jerusalem au final. Pas la première partie mais le groupe d’avant. Nuance. Eux c’est du lourd (héritage Johnny Cash). Et pourtant ils évitent soigneusement l’écueil d’un énième copier-coller dégoulinant de nostalgie, et naviguent entre 2010 tendance mélancolique et chevauchée sauvage dans les plaines américaines. Ou peut être promenade dans le bayou. De nuit. Bref, passons. C’est mystérieux et sobre. Intime presque. Avec le recul, j’en viens à me demander si Yussuf Jerusalem n’était finalement pas plus sexuel que Hunx and His Punx. Certes, Yussuf ne m’a pas réveillé. Leurs chansons m’ont plongé dans une torpeur, un état de semi-conscience somnolente. Hypnotique. Magique même. En un mot : transcendant. La preuve qu’un string en cuir n’est pas toujours nécessaire pour atteindre les sommets…

- RollK -





Pour se procurer le LP de Yussuf Jerusalem
Pour se procurer le LP de Hunx







2 commentaires: