jeudi 11 novembre 2010

Poétiquement porteur


Comme on s’est toujours essayé à classer les groupes de musique par genres, courants, modes, on pourrait aussi bien répertorier et catégoriser tous leurs noms. Ainsi, dans le paysage musical actuel on trouve le groupe des répétitifs (Dum Dum Girls, Django Django, Magic Magic), celui des fans des poneys (Pony Pony Run Run- également maître du groupe des répétitifs, The Ponys), celui des idolâtres du terme « girl » (Dum Dum Girls, Girls, Vivian Girls). Il y a aussi ceux qui aiment bien « crystal » (Crystal Stilts, Crystal Antlers), ceux dont le nom est à lui seul tout un programme (A Fight For Love, Kill For Total Peace), sans oublier les noms qui exigent de nous un solide décryptage et/ou une bonne culture générale (Beat Mark, Woven Bones). Et parmi cet enchevêtrement de catégories- dont la liste est loin d’être exhaustive- on trouve le groupe des noms à portée poétique. Une catégorie entièrement soumise à notre subjectivité.  Et dans laquelle je classerais Wavves, Tame Impala, Crocodiles, Beach House, ou encore Summer Camp. 


Comme le nom de Lolita réussissait à lui seul à invoquer une panoplie de fantasmes chez Humbert Humbert, « Summer Camp » me donne à voir des cabanes en bois, de grands lacs, des batailles de polochon, des shorts en jean, et un copain de vacances. Une série de clichés avec lesquels joue le groupe Londonien, dont les clips de Ghost Train et Round the Moon sont traversés par l’image du premier amour adolescent. 

 Summer Camp c’est avant tout un savant mélange d’esthétique vintage- Cf. : leur collection de photos sur le blog summercampband.blogspot.com – et de fraicheur adolescente. « Les photos semblent commenter et complémenter notre musique. D’une certaine façon, elles fournissent un univers à nos chansons » explique Jeremy Warmsley, qui a fondé le groupe avec Elizabeth Sankey.  « Nous n’avons pensé à former un groupe qu’il y a un an alors que nous avions un week-end de libre et que nous avions décidé de faire une reprise de « Only Have Eyes For You » (chanson popularisée par les Flamingos, ndlr.) Ça a bien marché donc on a décidé de commencer à écrire des chansons ensemble et voilà où nous en sommes ! » Et Les Summer Camp en sont à deux superbes clips, à un Young EP sorti chez Moshi Moshi Records, et à un concert parisien au Point FMR début octobre. Un concert où la touchante simplicité de leur prestation, et la très jolie voix de la chanteuse ont contrebalancé des morceaux beaucoup plus fades que sur leur EP, et de sérieux problèmes techniques.

Reste à savoir si notre attachement pour Summer Camp sera aussi fugace qu’un amour d’été. 

RollK!












http://www.myspace.com/summercampmusic

Pour se procurer le Young EP de Summer Camp


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire