mercredi 24 janvier 2018

The Living Eyes - Magiciens d’Oz, l'interview (fr)


Living Eyes

English version here.


En voulant faire un jeu de mot un peu facile avec son surnom "Oz", je me suis rendu compte que l’Australie était un peu mon pays d’Oz. Une contrée lointaine, jamais visitée, un peu appréhendée, mais clairement ancrée dans mon paysage musical.
On l’avait presque oublié mais la première interview Foggy il y a huit ans déjà, nous avait déjà (virtuellement) menée à Melbourne chez les feu Crayon Fields (Chapter Music). Bien d'autres Aussies sont passés depuis dans nos oreilles, et on rêverait d’évoquer tous les bons groupes de là-bas mais ce serait trop long…





L’aventure sensitive et bien sûr magique, se raconte cette fois-ci avec les Living Eyes, rencontrés musicalement il y a quelques années, car les kids ont déjà pas mal de faits d'armes à leur actif.
Gravitant au centre de cette scène foisonnante autour de Melbourne, à Geelong exactement, dignes héritiers des cultes Eddy Current Suppression Ring, Ooga Boogas et consort, on retrouve leurs membres un peu partout, dans plein de groupes différents, labels ou projets liés par la même passion. Allez donc creuser leur pierre angulaire, le label Anti Fade, qui sort la plupart de ce qui se fait de mieux en rock australien…(les compilations New Centre of the Universe Vol 1 et 2 par exemple) .

Eux viennent de sortir leur 3ème album, Modern Living (sorti chez Anti Fade, Neck Chop, et les copains de Gone With The Weed pour l’Europe).
Cette nouvelle galette débute par un “Better Think Again” gueulé à tout va et qui porte bien son nom.
Car effectivement, vous devrez bien y réfléchir à 2 fois pour éviter de vous faire happer et catapulter dans tous les sens par leurs décharges électriques et hymnes implacables.
On pourrait franchement citer toutes les chansons tant il n’y a rien à jeter.
Des tubesques Spring et I Don't Think for Myself en passant par l’énervée Horseplay et des choses plus introspectives comme Fear of Heights… tout ça s’écoute à balle et le poing levé. C’est une fête épique à coup de fuzz magnétiques qui prend à bras le corps et c’est mené de main de maîtres et pieds au plancher par ces jeunes Guitar HerOz sans foi ni loi.




On prédit déjà à Modern Living un statut aussi culte dans nos cœurs que ses prédécesseurs, le rouge Living Large sorti en 2015 et le jaune éponyme sorti en 2013. Pour ceux qui n’y sont pas encore, allez écouter tous les hits que sont Down And Out, Up And At Them, Ways To Make A Living, Cry In Shame, High Standards, Eat It Up, Lighten Up etc…
Ces mecs là représentent le rock, le pur, on les en remercie, ça fait drôlement du bien.

Vous l’aurez compris, on les attendait depuis longtemps, le temps qu’ils viennent de l’autre bout du monde enfin nous voir sur le vieux continent. On a pu échanger avec Billy Gardner, le chanteur / guitariste (qui joue aussi avec Ausmuteants d’ailleurs) lors de leurs concerts (complètement cinglé) à Rennes puis à Paris.

Comme on le disait plus haut, musicalement, on les suit depuis quelques années et pourtant, qu’ils sont jeunes… et ils répondent aussi efficacement que leurs riffs sont incisifs…


Billy: J’ai 25 ans, Nick 22, Mitch 24 et Zane 19. On avait un autre chanteur (qui était sur le premier 7’’) mais il a quitté le groupe en 2012, et donc depuis c’est moi le chanteur. Et il y a un an, notre bassiste est parti et mon frère Zane nous a rejoint.


x Le nom Living Eyes, est-ce en référence à la chanson des Bee Gees ou à l’album de Radio Birdman?


Aucun des deux, c’est une référence aux 13th Floor Elevators. Ils avaient l’habitude de jouer dans un club du Texas qui s’appelait The Living Eyes. Nous on est des garage kids à l’origine !


x Tu peux nous dire quelques mots sur Geelong ?

Ce n’est pas loin de Melbourne, sur la baie de Corio, près de la plage. Je sais pas trop comment décrire mais c’est un chouette endroit à vivre.


http://antifaderecords.bigcartel.com/


x Et Anti Fade Records ?

Antifade en gros c’est moi qui sort les disques des potes. C’est pour ça que tous les groupes du label sont de Geelong! Il y a beaucoup de super groupes à Geelong...


x C’est marrant car quand on écoute les premières sorties des différents groupes sur Anti Fade, comme vous mais aussi Hierophants, Ausmuteants, Bonniwells… il y a vraiment ce côté garage 60’s qui ressort mais qui s’estompe pour des sons propres à chacun des projets au fil des sorties...

C’est vrai qu’au départ on voulait tous sonner un peu comme ça. Comme je le disais, on était des garage kids à l’époque et en vieillissant, on a écouté d’autres styles de rock and roll. Nos goûts musicaux ont évolué et on est plus ouvert d’esprit maintenant.
En fait, on était à l’école avec les Frowning Clouds qui sont plus vieux de 2 ans. On a en quelque sorte fait notre éducation musicale ensemble, notamment au niveau garage. Grâce à eux, qui était à fond dans ce style et il y avait aussi une forte scène garage à Geelong vers 2010, 2012 et même avant…




x Et donc tu écoutes quoi comme autre musique?

Dernièrement, beaucoup de Roxy Music, et aussi Metallica. Les 2 premiers albums... ils sont géniaux. Aussi du hardcore. Dans le van, on aime bien écouter Neil Young…. Donc principalement du rock and roll.


x Tu peux parler de ce que j’appellerai la génération précédente, qui nous a personnellement marqué (et toujours d’ailleurs): Les Aarhgt Records, Eddy Current Suppression Ring, dont Mikey Young qui a mixé votre album, les Ooga Boogas etc...?


Evidemment, Mikey, Mix Master Mike! Il a son nom sur au moins 80% des sorties de la scène rock, il sait ce qu’il fait. Il a une super oreille pour ça.
Il habite de l’autre côté de la baie par rapport à Geelong. De chez nous, tu peux prendre le ferry jusqu’à chez lui ou tu peux aussi y aller en voiture mais c’est plus long.
Et donc on a pris le ferry pour aller le voir à la fin de l’année dernière pour mixer l’album et c’était vraiment bien. C’est un mec super et sa musique est incroyable.



Tu vois je pense que Total Control est le meilleur groupe australien à l’heure actuelle. Meilleur groupe australien du 21ème siècle!!!
Les Ooga Boogas sont également géniaux. Stacky, le chanteur est certainement le mec le plus drôle que je connaisse, tout comme certains de ses textes...



x Avec Living Eyes, vous avez sorti 3 albums au jour d’aujourd’hui, peux-tu me les décrire de ton point de vue?

- Le 1er, le jaune est vraiment garage.




- Le rouge (Living Large) est plus... en mode Straight Arrows je dirais.



- Le nouveau (Modern Living) est plus rock.




x Et à propos de la pochette? Qui représente des gens au téléphone...

Elle a été faite par notre amie Paris. C’était son idée. On lui a donné le nom “Modern Living”, elle a essayé plusieurs choses et on lui a dit qu’on adorait celle-ci.
Et oui tout le monde a le nez collé sur son téléphone de nos jours… et je m’inclus dedans…
D’ailleurs, Paris, joue aussi dans Hierophants et elle a un nouveau groupe qui va conquérir le monde : Parsnip. Ce sont les meilleures, 4 filles, vraiment super. Si tu n’as pas encore écouté je le recommande grandement !!





x L’album est d’ailleurs produit par Stu Mackenzie des King Gizzards (& The Lizard Wizard) qui cartonnent en ce moment...

On les connait depuis des années, ils habitent à 30 minutes de Geelong.
Je trouve qu’ils ont vraiment contribué à rendre la musique à guitare cool à nouveau. Il y a quelques années, je peux te promettre que personne ne venait à ce genre de concerts. Et aujourd’hui, un peu grâce à eux, plein de kids écoutent ce genre de musique plutôt que les merdes du top 50…
Et ce sont vraiment de gros bosseurs, ils font des trucs exceptionnels…





x Living Eyes, c’est aussi clairement un groupe à guitare, tu penses à quoi quand tu joues?

J’en sais rien... Je veux faire du rock! (ndlr: I wanna rock! en VO)


x Donc la musique? Plaisir personnel ou que tu veux partager ?

Je fais ça pour le fun et c’est définitivement un plaisir personnel. Si je ne fais pas de musique pendant un moment, je commence à me sentir bizarre. Et quand j’écris des chansons, ça fait du bien. C’est sain.


x Tu bosses à côté de la musique?

Oui bien sûr! Je travaille dans un shop de Tshirt avec mon pote Jakes des Ausmuteants. C’est cool de bosser avec des amis, ça fait la différence. Les potes ça fait tout!







- Nouvel album Modern Living dispo chez Anti Fade (Aus), Neck Chop (US) et Gone With The Weed (Europe).

Merci aux adorables Living Eyes pour leur temps, à Gone With The Weed pour avoir calé la rencontre et Raw Journey pour la photo.





To dig :

On ne peut pas s’empêcher de conseiller d’autres groupes de cette scène australienne pour s’occuper les oreilles :

Recommandations des Living Eyes :
Parsnip, Civic, Orb, Gonzo, Leather Lickers, Cereal Killer.

et du FGC :
Bad Aches, Chook Race, Day Ravies, Chapter Music, Aarght Records, Leather Towel, School Damage, Terry, The Stevens, Dick Divers, UV Race, Ooga Boogas, Straight Arrows, Beaches, Total Control, Eddy Current Suppression Ring, Frowning Clouds, Ausmuteants, Scott & Charlenes Wedding, Bachelor Pad, Hierophants, Amyl and the Sniffers, Bonniwells, Wet Blankets, Vertigo etc…



B / FGC.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire